Partager

Chambre à coucher, la chasse aux acariens

Des bestioles qui font tousser

Les acariens sont des cousins microscopiques des araignées. Ils affectionnent les atmosphères chaudes, abritées de la lumière et propices à leur alimentation. D’un aspect totalement répugnant, ils ont en plus le défaut de provoquer de nombreux désagréments comme les troubles digestifs. Mais ils sont surtout pourvoyeurs d’allergies : éternuements, congestion nasale, maux de tête, démangeaisons et parfois asthme… Les manifestations d’une allergie aux acariens sont nombreuses. Dans notre pays, cet arachnide est la première cause d’affections allergiques respiratoires. Certaines personnes vont développer de l’asthme allergique, caractérisé par une sensation d’étouffement, une respiration sifflante et des accès de toux (surtout la nuit). L’eczéma peut également être provoqué ou aggravé par les acariens.

Ils aiment dormir avec nous

Extrêmement prolifiques, les acariens s’accouplent 2 fois dans leur vie, les femelles pondant de 20 à 40 œufs qui deviennent adultes en 25 jours. Et pour se développer ils aiment donc les lieux humides et chauds. C’est pourquoi ils squattent aisément nos literies. En effet matelas, sur-matelas, draps et couettes leur fournissent un véritable “Sweet home” ! Au grand désarroi des nombreuses personnes allergiques.

Aérer, dépoussiérer, ne pas surchauffer

Pour s’en débarrasser, rien de tel qu’une bonne hygiène. Un lit ouvert et secoué tous les jours, une chambre débarrassée des moquettes et autres tentures. Le fait d’aérer deux fois par jour permet de les rejeter. Mais aussi d’éliminer la vapeur d’eau et le gaz carbonique que nous produisons au cours de la nuit. Par ailleurs, évitez de surchauffer votre chambre. La température idéale pour bien dormir et freiner la prolifération des acariens, c’est entre 18°C et 19°C. Pas plus ! Comme ces petites bestioles raffolent de la poussière, pensez à dépoussiérer très régulièrement vos meubles.

Mais soyons honnête, toutes ces mesures ne sont pas forcément suffisantes. Car s’ils sont microscopiques, ces hôtes… encombrants échappent souvent à ces mesures de simple bon sens.

Toujours laver à plus de 60°C

Il y a d’autres moyens, et pas toujours des insecticides agressifs. Il existe en effet des matelas, des couettes et des taies d’oreillers anti-acariens. Celles et ceux qui n’en disposent pas, peuvent se reporter sur des produits naturels parfaitement efficaces. Soit des répulsifs à vaporiser, soit des lessives. Notons d’ailleurs qu’en la matière, il est fortement recommandé de laver vos accessoires de literie à plus de 60°C.

Une petite astuce pour les chambres des petits. Mettez donc toutes leurs peluches dans un sac, puis placez-les 24 heures au congélateur. Ensuite lavez-les à 30°C. Les acariens ne pourront survivre à ce traitement de choc.

 

Source : Association française pour la prévention des allergies, Association Asthme et Allergies

©Destinationsante.com 2018

Vous pouvez lire également

Comment se débarrasser du calcaire

Selon la dureté de l’eau, celle-ci amène avec elle des dépôts calcaires dans notre maison. Cafetière, bouilloire, machine à laver, robinetterie et paroi de douche… Pourtant, il existe des moyens de s’en débarrasser.

Découvrez

Le ménage d’automne, on s’y met !

Comme le printemps, l’automne est une saison propice au grand ménage. Prêts à prendre de bonnes résolutions ?

Découvrez

Paiement Sécurisé

Livraison
France Entière

gratuite dès 39€
en France métropolitaine

Échantillons gratuits

Fabrication Française